dimanche 28 septembre 2008

Compotée poires figues

Des figues, encore des figues. Oui, comme il m'en restait un peu après la tarte, j'ai décidé de faire une compotée avec des poires. Quelle bonne idée ! C'était très fin et très doux. Je vous le conseille.

  • 3 poires
  • 500 gr de figues fraiches
  • 70 gr de cassonade
  • 30 gr de beurre
  • 4 cuillères à soupe de crème de framboise (ou autre alcool)
Epluchez et épépinez les poires. Enlevez la peau des figues.
Faites fondre le beurre dans une poële à feu vif. Coupez les fruits en gros morceaux et les mettre dans la poêle. Saupoudrez de sucre et versez l'alcool de framboise sur les fruits.
Laissez cuire pendant un petit quart d'heure à feu vif.
Faites refroidir et servez dans des coupes, sans rien d'autre pour profiter de leur douceur.

samedi 20 septembre 2008

Tarte aux figues fraîches

J'adore les figues !!! Mais, elles sont un peu chères ces temps-ci.
Enfin, heureusement je suis tombée sur une cagette à un prix défiant toute concurrence et je me suis précipitée pour les acheter.
J'allais enfin pouvoir préparer une succulente tarte aux figues.

Pour la pâte, j'ai utilisée la même que pour la tarte tain.

Pour la garniture :
  • 700 gr de figues mûres
  • 2 cuillères à soupe d'alcool de framboises
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 100 gr de sucre en poudre
  • 50 gr de farine
  • 25 cl de lait

J'épluche les figues car je n'aime pas la peau et je me méfie de tous les produits qui sont vaporisés sur les fruits.
- Donc, épluchez les figues et coupez-les en deux avant de les mettre dans un saladier. Arrosez-les de l'alcool de framboises et de 2 cuillères à soupe de sucre. Mélangez et laissez macérer au frais 30 mn.
- Etalez la pâte dans un moule à tarte.
- Dans un saladier, fouettez les jaunes d'œufs avec le sucre restant (moins les 2 cuillères à soupe). Ajoutez ensuite la farine et le lait tout doucement. Versez le mélange sur la pâte à tarte et déposez les figues harmonieusement par-dessus. Face coupée sur le dessus, c'est plus simple.
- Mettez à cuire 40 mn à four th180.

Elle est meilleure tiède ou même froide.

jeudi 18 septembre 2008

Pain à l'avoine et au lait fermenté (lait ribot)

Ayant hérité d'une machine à pain il y a quelques années, je l'ai beaucoup utilisée au début. Hélas, l'abondance de mie et l'absence de croute a fini par déplaire à mon chéri et mes enfants.

Donc, j'ai changé de technique. J'ai utilisé la machine à pain juste pour pétrir. Dorénavant je faiss cuire le pain au four. Résultat, Chéri apprécie mon pain.

Et mes enfants ? Ils préfèrent le pain de mie industriel sans croute. Enfin, ils apprécient aussi le riz au lait que je fais également dans la machine à pain.

Revenons à notre pain. Celui-là, je l'aime bien parce qu'il contient du lait fermenté et des flocons d'avoine. Ça change de texture et de gout. La recette provient du livre Bons pains 100% maison de Marjie Lambert.

  • 75 ml d'eau bouillante
  • 75 gr de flocons d'avoine
  • 150 ml de lait fermenté
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude (en grandes surface)
  • 2 cuillères à soupe de germe de blé (facultatif)
  • 300 gr de farine blanche
  • 1 1/2 cuillère à soupe de levure sèche ou un demi-cube de levure fraiche
Mettez les flocons d'avoine dans la cuve de la machine. Versez l'eau bouillante dessus, mélangez un peu et laissez refroidir une dizaine de minutes. Ajoutez ensuite les autres ingrédients dans l'ordre.
Réglez le programme pétrissage seulement et mettez en marche. Lorsque la levée est terminée, faites chauffer le four Th210°. Enfournez le pain pendant une vingtaine de minutes, avec un récipient rempli d'eau. A la sortie du four, laissez refroidir sur une grille.

dimanche 14 septembre 2008

Macarons traditionnels aux amandes

A Bordeaux, il y a les cannelés ET les macarons. A priori, pas de rapport entre les uns et les autres.
Mais si !!! Lorsque l'on fait des cannelés, il vous reste pas mal de blancs d'œufs dont on ne sait jamais quoi faire. Eh ben, à Bordeaux, ils font des macarons avec ces fameux blancs d'œufs.

Voilà une recette dont je trouve le résultat très proche de celui des macarons que j'ai mangés à Saint-Emilion (splendide ville au passage).
  • 250 gr de poudre d'amandes
  • 200 gr de sucre glace
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 2 cuillères à soupe de compote de pommes (facultatif)
  • 2 gouttes d'extrait d'amande amères
Dans une terrine, mettez la poudre d'amandes, le sucre glace, le sucre vanillé et mélangez bien. Ajoutez une partie des blancs d'œufs (non battus) et la compote puis mélangez de nouveau. Versez le reste des blancs et l'extrait d'amandes amères.

Versez la pâte dans des petits moules en silicone ou directement dans des caissettes en papier. Faites cuire à th 150° pendant 15 minutes.

Démoulez les macarons seulement lorsqu'ils sont froids car ils sont très fragiles.

La compote de pommes donne du moelleux aux macarons. Elle est facultative. Vous pouvez essayer avec ou sans.