samedi 21 février 2009

Mini cakes courgettes, roquefort et bacon


Une variation autour des mini-cakes à la vache qui rit.
Il me restait une demi-courgette, du roquefort et je venais d'acheter du bacon. Tout ça dans un mini-cake, cela m'a semblé intéressant.... Et ma foi, je recommencerai !!

  • 1/2 oignon
  • 1/2 courgette
  • 100 gr de roquefort
  • 6 tranches de bacon
  • 3 oeufs
  • 150 gr de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 15 cl de lait
  • 5 cl d'huile de tournesol
Découpez la courgettes et l'oignon en dés. Faites les revenir à la poêle, avec un peu d'huile, une dizaine de minutes. Pendant ce temps, détaillez le roquefort et le bacon en dés et réservez-les.


Mélangez les oeufs, la farine et la levure. Ajoutez le lait et l'huile. Ne salez pas, le roquefort et le bacon s'en chargeront. D'ailleurs, ajoutez-les ainsi que les courgettes et versez le tout dans des mini-moules.
Faites cuire à four th180 pendant 20 minutes.

Les courgettes adoucissent le salé du bacon et le piquant du roquefort. Nous avons aimé à l'unanimité sauf la petite Laulau (normal, elle a même pas gouté).

jeudi 19 février 2009

Papillotes de saumon sur rapée de pommes terre/courgette

Grande acheteuse devant l'Eternel, j'ai investi il y a quelques temps dans des papillotes en silicone. J'en avais assez de fabriquer des carrés en papier cuisson (faut bien trouver une excuse...;-)


Donc, depuis mon passage sur une vente privée (terrible Internet), je cuisine plus souvent le poisson en papillotes. Notamment, de cette façon :

Je râpe quelques pommes de terre (une par personne) et une courgette. Je laisse égoutter le tout au dessus d'un saladier. Pendant ce temps, je rince les filets de poisson et je les sale.
Dans un bol, je mélange de la crème fraiche avec une cuillère à café bien pleine de fumet de poisson déshydraté (maggi). Je sale, je poivre la crème.

Dans chaque papillote, je verse une cuillère à soupe de crème. Je dépose un lit de rapé de pomme de terre/courgette. Je verse 2 cuillères à soupe de crème et je dépose le filet de poisson. Je verse de nouveau 2 ou 3 cuillères à soupe de crème et je recouvre du chapeau en silicone.
Direction le four, th 180- chaleur tournante, pour une vingtaine de minutes.

Et voilà le travail....

____________________________________

Comme il me restait du râpé patate/courgette, j'ai fait des galettes.
Il faut rajouter un œuf et un peu de crème fraiche aux pommes de terre (il ne faut pas que ce soit trop liquide). On sale et poivre.
Faites chauffer une poêle avec de l'huile d'olive. Déposez des cuillères de préparation et faites cuire 3/4 mn puis retournez. Couvrez et baissez le feu. Les galettes doivent cuire une vingtaine de minutes.


Je profite de ces papillotes, pour remercier toutes les visiteuses qui me laissent un petit mot - ça me fait chaud au cœur et m'encourage à continuer.
Merci !!

mercredi 18 février 2009

Poirier et une génoise parfaitement simple

J'ai fait plusieurs tentatives avant d'abandonner l'idée de savoir faire une génoise comme celle des pâtissiers. Trop dur pour moi !!!
Jusqu'à ce jour béni où j'ai vu cette recette. Merci Amuse bouche !!!
J'avais déjà adoré faire un fraisier selon tes recommandations. Mais là, cette génoise est FORMIDABLE.
Légère, aérienne et d'une accessibilité .... MILLE MERCIS !!!


Les photos d'Amuses bouche sont bien plus jolies que les miennes, mais c'est la preuve que cette génoise est splendide. C'est pourquoi j'ai décidé d'en faire un poirier (pas de fraises en cette saison). Vous trouverez toutes les indications parfaitement expliquées sur son blog.

Bon, mes photos ne rendent pas honneur à cette superbe recette. Mais, au goût, rien à dire.

mardi 10 février 2009

Gateau au yaourt "customisé" (noix de coco, chocolat et rhum)

Mon gentil mari est revenu de son travail avec une splendide bouteille sous le bras. A première vue, ça ressemblait à du whisky....:-(
J'aime pas ça.....
Mais à y regarder de plus près, je me suis rendue compte que c'était du rhum ambré de la réunion. Hummm, déjà mieux ! Non pas que je sirote du rhum à longueur de journée, c'est encore un peu trop fort à mon gout. Mais pour parfumer les gateaux, j'adore.
Oui, oui, je sais : SACRILEGE !!!!!! Un si bon rhum ça ne se met pas dans un gâteau !!!!
Je l'ai déjà entendu de la part de mon chéri. Et, je n'en ai pas tenu compte du tout !!!
J'ai customisé un gâteau au yaourt avec !!!!


La recette de base :
  • 1 yaourt
    que l'on verse dans un saladier et dont le pot va servir de mesure
    J'ai choisi un "laitière" nature. Mais j'ai déjà utilisé des yaourts aromatisés aux fruits, c'est très bon aussi.
  • 2 pots de sucre
  • 3 pots de farine
  • 3 œufs
  • 1/2 pot d'huile ou de beurre fondu
  • 1 sachet de levure chimique
Interprétation des Iles....
  • 100 gr de noix de coco râpée
  • 70 gr de pépites de chocolat noir
  • 3 CS de rhum ambré

On mélange tout ça, on verse dans un moule à manqué et on fait cuire 40 mn à four th180°.
Voilà !!!

lundi 2 février 2009

Calamars à l'américaine

Oui, je l'avoue mes premiers calamars à l'américaine étaient un plat surgelé.

Je ne cuisinais pas à cette époque-là (c'est vraiment très loin....j'étais vraiment très jeune, très très). Depuis, je me suis lancée dans la confection des VRAIS calamars, chez moi, dans ma cuisine !

C'est fameux et pas compliqué du tout.
La preuve :
  • 500 gr de blancs de calamar préparés par le poissonnier (faut pas exagérer non plus)
  • 2 gros oignons
  • 2 échalotes
  • 1 gousse d'ail
  • 1 petite boite de concentré de tomates (3 bonnes cuillères à soupe)
  • 1/2 litre de vin blanc
  • huile d'olive
Coupez les blancs de calamars en petites tranches et réservez-les.
Epluchez et hachez les oignons et les échalotes.
Faites chauffer de l'huile d'olive dans une grande sauteuse. Ajoutez les oignons+échalotes et laissez-les dorer un peu. Rajoutez les morceaux de calamars et faites les cuire à feu vif pendant 7 minutes.
Délayez le concentré de tomates dans le vin blanc et versez dans la sauteuse avec la gousse d'ail écrasée. Assaisonnez de sel et de poivre. Couvrez et laissez mijoter une heure.
Servez les calamars avec un riz blanc.

J'espère que ce sera à votre goût.

dimanche 1 février 2009

Gateau aux carottes de Pierre Hermé

C'est comme le cheese-cake, depuis le temps que j'en entends parler de ce carrot cake.
Je vais donc l'essayer. J'ai surfé et les photos du blog des délices d'Hélène m'ont convaincue. Je vous laisse juge, allez-voir en cliquant ici.

Les photos sont non seulement belles mais la recette a l'air simple. Je vais donc m'y atteler d'autant que j'ai acheté une tonne de carottes (je me demande bien pourquoi d'ailleurs, je n'aime pas tellement ça). En espérant que ce gâteau me fera changer d'avis...

J'ai scrupuleusement suivi les indications d'Hélène.
  • 250 gr de carottes râpées
  • 50 gr de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2 oeufs
  • 60 gr de noisettes en poudre
  • 70 gr d'amandes en poudre
  • 70 gr de sucre en poudre
  • 30 gr de sucre roux
  • 25 ml d'huile de tournesol
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de cannelle en poudre

Faites préchauffez le four Th 180° (chaleur tournante).

Fouettez les œufs et le sucre. Ajoutez la farine, la levure, les poudres de noisettes et amandes, le sel.

Mélangez et versez ensuite l'huile, la cannelle et les carottes rapées.
Saupoudrez le fond d'un moule à cake en silicone de sucre roux et versez la pate.
Enfournez pour 35 min en vérifiant la cuisson à l'aide d'un pic en bois. Il doit ressortir sec.
Démoulez à froid.

Et voilà le résultat !

C'est vrai que c'est bon !!!! Une consistance moelleuse, un parfum de cannelle et des croquants de noisettes... Allez, j'aime déjà un peu plus les carottes. Merci Hélène (et Pierre Hermé aussi).